Quand un tweet permet à un réfugié Syrien de récolter plus de 140.000 $

Quand un tweet permet à un réfugié Syrien de récolter plus de 140.000 $

La publication sur twitter de deux photos montrant un réfugié syrien tentant de vendre des stylos à bille aux passants, dans les rues de Beyrouth au Liban, avec sa fille endormie sur l’épaule, a suscité de nombreuses réactions émues d’internautes. Un élan de solidarité s’est mis en place sur les réseaux sociaux.

L’homme en question a rapidement été identifié, il s’agit de Abdul Haleem Al-Kader, un père de famille syrien qui élève seul ses deux enfants de 9 et 4 ans.

Une collecte de fonds a été mise en place par un Islandais, Gissur Simonarson, pour leur venir en aide et récolter 5 000 $. L’objectif initial a été atteint en à peine 30 minutes. Trois jours plus tard, le compteur dépassait les 140.000 dollars.

Très ému, Abdul Haleem Al-Kader n’a pas pu retenir ses larmes en apprenant la bonne nouvelle.

« Je n’ai pas réussi à contenir mes larmes. Je n’arrêtais pas de dire ‘merci Dieu, merci Dieu’ en embrassant mes enfants », raconte Abdul Haleem

Désormais, le père de famille souhaite utiliser une partie de l’argent récolté pour aider à son tour d’autres réfugiés syriens.

Quelques images du domicile de Abdul Haleem filmées par la chaîne d’information Sky News Arabia

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]