Un Algérien à la Nasa

Un Algérien à la Nasa

Retenez-bien son nom. Il s’appelle Noureddine Melikechi. Ce chercheur algérien âgé de 53 ans prendra aujourd’hui le départ pour… la planète Mars. Oui, vous l’avez-bien lu ! Cet éminent scientifique établi aux Etats-Unis d’Amérique a, en effet, été choisi pour faire partie de la mission scientifique « ChemCam on Mars » dont la sonde spatiale devrait être lancée aujourd’hui par la NASA. Premiers objectifs : Arriver à destination le 6 août prochain et pouvoir déterminer si la planète Rouge était habitable par le passé. Baptisée « Curiosity », la sonde qui se trouve à bord d’une fusée, sera lancée depuis Cap Canaveral en Floride, le 26 novembre, à 15:02 (GMT).

Mais qui est donc cet Algérien qui aura, dans quelques mois, l’immense privilège d’être sur Mars ? Originaire de la ville de Thenia (Boumerdès), le Dr. Melikechi a entamé son parcours scolaire dans sa ville natale. A l’âge de 15 ans, il effectuera un déplacement à Alger pour y suivre ses études secondaires. Après un passage au lycée « Abane Radane » d’El Harrach, il obtiendra son bac série mathématiques avec brio et rejoindra notre prestigieuse université des sciences et de la technologie de Bab Ezzouar (USTHB) où il entamera ses études de physique. Après une graduation bien méritée, il prendra son envol, en 1982, pour l’Angleterre où il décrochera un PH.D en physique, à l’université de Sussex en Angleterre. Une fois les diplômes supérieurs en poche, il retournera au bercail et enseignera deux ans durant, à l’université d’Alger. Et c’est au début des années 90 qu’il s’installera aux Etats-Unis d’Amérique, où il vit actuellement avec sa femme et ses deux enfants.

Récemment, le Dr Noureddine Melikechi a été nommé par le gouverneur du Delaware «ambassadeur de Mars», en reconnaissance des réalisations du chercheur algérien et de son rôle pour le lancement du Mars Science Laboratory sur la planète Rouge. Il convient de signaler enfin que l’enfant de Thénia qui occupe présentement le poste de vice-président à la recherche de l’université d’Etat du Delaware compte à son actif un grand nombre de brevets d’inventions.

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]