link

INFO FRANCETV INFO. Deux hôtesses d’Air France interpellées après la saisie de 36 kilos de cocaïne

INFO FRANCETV INFO. Deux hôtesses d’Air France interpellées après la saisie de 36 kilos de cocaïne

Six autres personnes ont été arrêtées dans le cadre de ce coup de filet dirigé par la brigade des stups de Paris.

L’affaire est embarrassante, en pleine polémique sur la sécurité dans les avions. Deux hôtesses d’Air France ont été interpellées, jeudi 19 mai, dans le cadre d’une enquête sur un important trafic de drogue, révèle francetv info, mercredi 25 mai. Trente-six kilos de cocaïne et 110 000 euros ont été saisis lors d’une perquisition en Ile-de-France, au domicile d’un membre de ce réseau composé de huit personnes.

Selon une source policière, “l’ensemble du trafic a eu lieu sur des vols Air France”. Les personnes ont été interpellées en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise. Le coup de filet a été mené par la brigade des stups de Paris, dans le cadre d’une enquête démarrée en avril 2015. Le réseau s’approvisionnait à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, et la drogue était récupérée à l’aéroport d’Orly.

Une des hôtesses incarcérées

Ce réseau est constitué des membres d’une même famille. Sur les huit personnes interpellées, deux ont été relâchées et six ont été présentées à la justice. Parmi elles, quatre ont été incarcérées, dont une des deux hôtesses de l’air. L’autre a été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire.

Contacté par francetv info, le parquet de Paris a refusé de commenter ces informations. Tout comme la compagnie, l’enquête étant encore en cours. Air France a été informée de l’interpellation de ses salariées par les autorités judiciaires vendredi soir. Les hôtesses n’étaient pas sur leur lieu de travail au moment de leur arrestation.

“Il y a une différence entre sécurité et sûreté”

Ce n’est pas la première fois qu’une quantité importante de cocaïne transite par des vols Air France. En novembre 2015, peu après les attentats de Paris, 41 kilos de poudre blanche avaient été découverts à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, dans la soute à bagages d’un avion en provenance de Saint-Martin.

Selon une source proche du dossier, Air France est embarrassée par cette nouvelle affaire, qui vient remettre en cause la sécurité et les contrôles dans ses avions, une semaine après le crash du vol MS804 d’EgyptAir. Si la piste d’une explosion d’origine terroriste n’est pas confirmée sur ce vol Paris-Le Caire, elle n’est toujours pas écartée.

“Il y a une différence entre sécurité et sûreté, réagit la syndicaliste Flore Arrighi, présidente de l’Union des navigants de l’aviation civile. C’est beaucoup plus facile de faire rentrer de la drogue dans un avion que des explosifs”, détectés aux rayons X. La plupart du temps, les saisies de cocaïne sont effectuées par les douanes lors de contrôles aléatoires à bord des avions.

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]