Sur son lit de mort, un sénateur américain demande pardon aux musulmans

Sur son lit de mort, un sénateur américain demande pardon aux musulmans

Bob Bennett, sénateur Républicain, a souhaité s’excuser auprès des musulmans suite au traitement infligé par la vague Donald Trump. Sur son lit de mort, il a exprimé sa colère devant la « trumpisation » des esprits.

Le 4 mai, le sénateur de l’Utah est sur son lit de mort. En phase terminale d’un cancer du pancréas, il a souhaité rencontrer des musulmans dans l’hôpital afin de s’excuser devant la vague d’islamophobie qui touche l’Amérique. Sa femme et son fils Jim ont raconté les faits quinze jours après son décès.

Il a demandé s’il y avait des musulmans dans l’hôpital, il voulait « aller à la rencontre de chacun d’entre eux pour les remercier de vivre dans ce pays et s’excuser au nom du parti Républicain pour Donald Trump ».

La famille raconte, le défunt était « frustré et en colère lorsqu’il est paru limpide que le parti n’échapperait pas au trumpisme ». Il n’avait « aucun respect pour Donald Trump ».

Le père était mormon et selon lui, il « reconnaissait le parallèle entre ce que vivent les mormons et les musulmans ». Face aux discriminations, il souhaitait voir les choses évoluées, que les musulmans « soient traités avec bienveillance et qu’ils ne soient pas ostracisés ».

Aux Etats-Unis, Donald Trump a remporté les primaires Républicaines et sera donc candidat au remplacement de Barack Obama. L’une de ses propositions phares est l’interdiction du sol américain aux musulmans.

 
Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]