Son père crie: «Khaled est un “harraga” et non un élément de “Daech”…»

Son père crie: «Khaled est un “harraga” et non un élément de “Daech”…»

La wilaya de Annaba est toujours sous le choc après la mort du jeune homme, Khaled Babouri, tué par la police belge à Charleroi.

Echorouk s’est rendu mardi dans son domicile familial situé à la cité des 400 logements à Barrahal, à l’ouest d’Annaba.

Son père -ne pouvant contenir ses larmes en apprenant la nouvelle- se dit craint pour son deuxième fils installé lui-aussi depuis des années en Belgique.

Le père attristé par cette mort tragique a dit qu’il n’imaginait jamais voir son fils, Khaled rejoindre un groupe terroriste, lui qui est connu, selon lui,  pour ses bonnes mœurs, son humour et sa quête d’améliorer son niveau de vie et s’offrir des meilleures conditions sociales, ajoutant que c’était justement ce motif qui l’avait poussé en 2008 à l’« immigration clandestine » pour rejoindre son frère installé là-bas (Belgique).

« Nous attendions à ce qu’il régularise sa situation pour qu’il nous rende visite…mais aujourd’hui, nous ne savions quoi faire pour récupérer sa dépouille et l’enterrer en Algérie», a dit le père avec chagrin, ajoutant que les autorités du pays n’ont pas reçu de nouvelles sur le rapatriement ou non du corps de son fils.

Interrogé par nos soins, un ami très proche de Khaled a dit textuellement que «…cette version de Daech est impossible…je connais très bien Khaled, c’est un ami d’enfance. Khaled ne pensait jamais à l’extrémisme ou à rejoindre un groupe terroriste donné. C’est un jeune souriant, dynammique… Son premier souci était d’amasser de l’argent et d’améliorer sa situation sociale», nous a-t-il confié.

Le jeune homme a tenté une traversée au péril de sa vie pour rejoindre son frère en Belgique et essayé par tous les moyens de régulariser sa situation.

En effet, Khaled se serait emporté ,lundi, contre les forces de l’ordre belge après avoir eu vent que son frère, qui l’avait élevé, agonisait et que ce dernier voulait le revoir pour une ultime fois…

La lumière sera faite sur l’affaire

Certains des voisins de Khaled Babouri ont affirmé que la lumière sera faite sur l’affaire, et que la justice statuera prochainement sur les chefs d’inculpation retenus contre le jeune homme, dont l’appartenance à un groupe terroriste (Daech).

Des voisins ont également interpellé les autorités du pays pour enquêter sur cette affaire qui concerne non seulement Khaled Babouri, mais tous les jeunes algériens et arabes qui partent à l’étranger en quête d’une vie meilleure et qui finissent par être taxés de terroristes.

La presse belge  a indiqué que le jeune algérien de 33 ans, qui vivait illégalement en Belgique, avait frappé deux policière à coups de machette, samedi, à Charleroi.

La presse locale belge ajoute qu’une troisième policière a tiré sur l’agresseur, le touchant au thorax et à la jambe. Admis dans un état grave à l’hôpital Marie Curie (CHU), Khaled Babouri a succombé sur la table d’opération, selon toujours les médias belges.

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]