Bouterfa : « L’Algérie s’impose pour fixer la production du pétrole »

Les investisseurs espèrent toujours un accord entre grands pays producteurs de l’or noir lors d’une réunion prévue en fin de mois à Alger.

Le ministre de l’Energie Noureddine Bouterfa a affirmé que la stabilité du prix du seul baril de pétrole entre 50-60 dollars est une étape qui renforcera l’idée que les pays producteurs du pétrole pourront soutenir les prix du brut.

 

 Lors d’un entretien accordé  à l’agence Sputnik ,tenu avant son entretien avec son homologue russe Alexandre Novac,M.Bouterfa espère pouvoir conclure un accord pour stabiliser la production dans le marché de l’or noir, en marge de la prochaine réunion de l’Opep prévue la fin du mois en cours à Alger.

«Le but de ma visite en Russie est de discuter le Forum internationale de l’Energie prévu en Algérie entre le 26-28 septembre,qui abritera une réunion non-officielle des pays membres de l’Opep ainsi les producteurs indépendants comme la Russie »,a-t-il affirmé.

L’Iran a confirmé sa participation à la réunion prévue à Alger. Le président iranien Hassan Rohani a déclaré, après une rencontre avec le secrétaire général de l’Opep Mohammed Barkindo, que Téhéran était prêt à aider à stabiliser le marché. Le prix désiré par l’Opep se situe entre 50 et 60 dollars. Dans ce cas, les pays de l’Opep auront des revenus satisfaisants et dans le même temps, leurs concurrents ne pourront pas augmenter leur production.

Echoroukonline

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]