Djamila Youcef-Khodja, chercheuse algérienne, primée au MIT

Djamila Youcef-Khodja a été primée dans le cadre du Global Entrepreneurship Bootcamp organisé par le Massachussetts institute of technology (MIT), comme le rapporte le site d’information TSA.
« Le Bootcamp, compétition sélective organisée sur six jours au début du mois d’août, a attiré plus de 1 500 candidatures avec seulement soixante personnes retenues. Ces participants, aux profils différents, devaient s’organiser en dizaine de groupes pour mener à bien des projets. Le but était de mettre en place un projet qui n’a rien à voir avec notre domaine de spécialisation » explique la chercheuse au site d’information, qui a travaillé avec deux Américains lors d’une compétition qui a rassemblé 40 nationalités différentes.

Mais comment réussir un projet en si peu de temps ? « Nous ne dormions que deux heures par nuit », détaille Djamila Youcef-Khodja, qui explique aussi que le processus de sélection des candidats était très strict. « Leur critère consiste à savoir si on peut s’adapter et couvrir plusieurs domaines », ajoute-t-elle.

TSA revient alors sur le parcours de la jeune femme « Avec un CV qui affiche les noms d’établissements prestigieux, tels que l’École de Commerce de Paris et la Harvard Business School, la jeune femme obtient son ticket d’entrée pour le Bootcamp du MIT. Le projet défendu par son équipe obtient finalement le 3e prix et bénéficie d’un suivi qui permettra le dépôt d’un brevet aux États-Unis afin que la poudre en question soit proposée aux compagnies pétrolières. » Source : Algerie360

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]