La France attribue encore une allocation à 9.000 harkis

Une question écrite d’un député à l’assemblée nationale française a révélé que 9.000 anciens supplétifs de statut civil (Harkis) continuent de percevoir une allocation que leur attribue le gouvernement français à ce jour.

Dans une question écrite, le député Franck Reynier (Union des démocrates et indépendants – Drôme), publié au journal officiel français le 20/12/2016 a mentionné que le gouvernement est appelé à procéder « au recensement des supplétifs de statut civil de droit commun (harkis civils), dont l’effectif est estimé à 9.000 personnes ».

« Pourtant, le délégué national de la fédération nationale des rapatriés s’appuierait sur des statistiques solides selon lesquelles le nombre réel de ceux d’entre eux encore en vie serait plutôt de 300. Au regard de cette différence notable, un nouveau recensement des anciens supplétifs semble être nécessaire », a indiqué le député UDI.

Les députés français ont posé pas moins de 150 questions à l’assemblée nationale française relatives à la situation des harkis, des anciens supplétifs de statut civil de droit commun, les pieds noirs, et le sujet liés aux harkis, les rapatriés d’Algérie et les pieds noirs est le plus présent dans les questions des députés français.

Rappelons que des députés français, en l’occurrence ceux de la droite, ont déposé des propositions relatives à « la reconnaissance de la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des harkis» et « la reconnaissance des sacrifices des musulmans qui ont combattu aux côtés de la France».

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]