Ould Ali: « Si j’étais à la place de Raouraoua, j’aurais démissionné »

Décidément, la polémique autour du président de la FAF ne cesse d’enfler. Aujourd’hui, c’est un nouvel acteur qui vient de faire son entrée dans le feuilleton Raouraoua!

En effet, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El Hadi, a tiré à boulets rouges aujourd’hui lors d’une visite officielle à Alger.

Réagissant à cette polémique, Ould Ali estime que les critiques orientées vers le Président de la Fédération algérienne de football sont « sensées » et ne comportent aucun dépassement ni atteinte à la personne critiquée. Ould Ali affirme, par la même occasion, que Raouraoua doit remettre le bilan de la participation de la sélection nationale à la Coupe d’Afrique des nations.

Le ministre Ould Ali épingle, par ailleurs, le président de la FAF pour ses propos « favorisant le régionalisme », lorsqu’il qualifiait le journaliste Maâzouzi de « Kabyle », assimilant « kabyle » à une péjoration ou dévalorisation.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports estime que le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, aurait dû « au moins s’excuser » auprès du peuple algérien et conclut en affirmant: « Si j’étais à sa (Raouraoua) place, j’aurais démissionné ».

Alg24

 
Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]