Législatives 2017: Sellal encourage les femmes à battre leurs maris s’ils ne veulent pas voter (VIDÉO)

La violence conjugale, un outil d’incitation au vote comme un autre? Dimanche 30 avril à Sétif, dernier jour de la campagne électorale des législatives du 4 mai, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a refait des siennes en appelant les femmes à… battre leurs maris qui refusent d’aller voter.

Blagueur comme à son habitude, M. Sellal a appelé à réveiller les maris tôt le 4 mai, à ne pas leur préparer de café et à les “traîner” aux bureaux de vote.

“Et celui qui ne vote pas, frappez-le avec un bâton!”, a conseillé le Premier ministre à une audience féminine présente lors d’un discours qu’il a prononcé à Sétif.

Abdelmalek Sellal n’en est pas à son premier dérapage. En mars 2014, il avait causé une grosse polémique en lançant une boutade sur les chaouis, provoquant des manifestations dans les villes de l’est du pays.

Rédaction du HuffPost Algérie

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]