Avant d’aller à l’étranger, je découvre l’Algérie

Avant d’aller à l’étranger, je découvre l’Algérie

L’été est bientôt là, et les vacances avec ! bien que ce soit déjà le cas pour certains !

Et qui dit été, dit publicité d’hôtels, de voyages, d’endroits et paysages paradisiaques à découvrir à des destinations diverses et riches en histoire, en faune et en flore. Des endroits dotés d’une architecture moderne ou datant de telle ou telle époque ainsi que des traditions, gastronomie et bien d’autres richesses à découvrir.

Mais avant d’aller jouer aux explorateurs dans les pays d’autrui pourquoi ne pas exploiter et explorer les richesses que nous offre notre belle Algérie ?

J’ai été très surprise suite à la diffusion du fameux documentaire de « l’Algérie vue du ciel » de Yann Arthus Bertrand.

Où se cachait donc toute cette beauté ? Me suis-je demandé. Mais en fait, non, elle ne se cachait pas, c’était plutôt moi qui était cachée, c’est nous qui sommes cachés, chacun dans sa wilaya, chacun passant ses vacances uniquement près de chez soi ou chez la famille.

Pourquoi ne pas aller à la découverte de ce que peut comporter nos 1200 km de littoral comme plage paradisiaques différentes les unes des autres ornées d’un magnifique sable d’or où des montagnes verdoyantes se jettent à l’eau pour laisser place à un somptueux mariage entre faune et flore, ce qui nous procure de magnifique endroits où s’installer entre amis ou en famille à scruter l’immensité de l’horizon parmi une magnifique verdure et parfois même en compagnie d’habitant de leurs forêts comme les singes qui peuplent certains de nos sites. C’est pour tout cela que les plages d’el Qala, de Annaba, Jijel, Bejaia, Mostaganem ou encore d’Oran comptent parmi les plus belles du pays et qui font rêver même les étrangers.

Mais Peut être que l’air marin salé et humide n’est pas votre idéal d’été, ce n’est pas grave notre Algérie ne se définie pas uniquement par son littoral. C’est un mélange de traces que l’histoire du monde peut laisser derrière elle. Il y a eu tant de civilisations passées par le nord-africain, notre patrie n’en fait pas exception. C’est une richesse d’architecture de traditions de cultures et d’histoire qui se trouve sur notre propre terre. Des traces qui constituent de magnifiques sites touristiques à découvrir, nous avons l’ancienne cité antique de Thamugadi à Timgad, Batna, une ville romaine fondée par l’empereur Trajan avec ses temples, thermes, le forum ou encore le grand théâtre. Le temple Septimien dominant la ville de Djemila, Sétif, Il porte son nom en référence à Septime Sévère, empereur issu de la dynastie des Sévères. Aussi Hippo Regius ville phénicienne, berbère et romaine dans la province actuelle d’Annaba où Saint Augustin a été évêque Sans oublier les ruines romaines de Tipaza et la casbah d’Alger la blanche, un musée de l’époque ottoman.

Plus à l’Ouest on retrouve le magnifique palais El Mechouar un complexe palatial royal zianide, à Telemcen,  Construit au Moyen Âge par les sultans zianides Ou encore Le Palais du Bey d’Oran, construit par Bey Mohamed El Kébir dans la partie supérieure du vieux quartier de Sidi El Houari, surplombant la mer sans oublier l’incontournable fort militaire de Santa Cruz construit  par les militaires espagnols.

Sans parler de toutes les mosquées et basiliques qui jonchent le pays ou encore les sources thermales aux multiples bien fait, des lacs et de belles forets. Mais ce n’est pas tout, la nature a gâtée l’Algérie de sites naturels crées à travers le temps, on peut faire de la randonnée en Kabylie, découvrir ses villages perchés sur les immenses montagnes ou encore s’émerveiller devant Constantine la ville suspendue sur un rocher aux 7 ponts.

 
Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]