Alors que le taux de réussite du BAC 2017 dépasserait les 50%: Tizi Ouzou toujours en tête

Alors que le taux de réussite du BAC 2017 dépasserait les 50%: Tizi Ouzou toujours en tête

Les scientifiques se tailleraient la part du lion avec plus de 75% de taux de réussite, les candidats en économie et gestion suivraient juste après avec plus de 60% de taux de réussite alors que ce sont les littéraires qui fermeraient la marge avec plus de 45% d’admis quand même!

Et de neuf pour Tizi Ouzou! Selon des bribes d’informations données par certaines sources, la wilaya de Tizi Ouzou arriverait pour la neuvième année consécutive à la 1ère place au niveau national à l’examen du baccalauréat 2017, avec un taux de réussite pour les élèves scolarisés, qui avoisinerait les 40%. C’est Béjaïa qui arriverait à la seconde place avec un peu moins de 40% des élèves scolarisés. La surprise viendrait de Adrar et Djelfa, deux villes habituées à la queue de Pelton à qui on a collé l’étiquette de mauvais élèves, qui pointeraient respectivement à la 3e et 4e place avec plus de 30% d’admis! Avec ce nouveau succès des plus retentissants, les lycéens de Tizi Ouzou accentuent un peu plus la légende de leur réussite!

Ces résultats qui ne sont, bien sûr, pas officiels, confirment également la tendance féminine de ces examens avec un taux d’admission un peu plus supérieur que celui des garçons. Autre tendance, celle d’un bac plus scientifique que jamais! Selon des syndicats autonomes, cette cuvée 2017 serait exceptionnelle pour les candidats de cette filière qui se tailleraient la part du lion avec plus de 75% de taux de réussite, les candidats en économie et gestion suivraient juste après avec plus de 60% de taux de réussite, suivis des langues étrangères avec un peu moins de 60%. Les «maths techniques», eux, dépasseraient les 55% alors que ce sont les littéraires qui fermeraient la marge avec plus de 45% d’admis quand même!

S’ils venaient à se confirmer, ces résultats auraient déjoué tous les pronostics pessimistes, du reste justifiés eu égard aux tumultes connus lors de cet examen qui a eu lieu durant le mois sacré du Ramadhan, sous haute surveillance des services de sécurité pour éviter une fuite des sujets, comme cela a eu lieu l’année dernière. 761.701 lycéens ont vécu des épreuves des plus stressantes au vu de ces deux éléments qui, le moins que l’on puisse dire, ont joué sur leur concentration.

Cela en plus du déroulement de la session spéciale qui a retardé l’annonce de ces résultats qui sont traditionnellement donnés en début du mois de juillet. En effet, le baccalauréat de cette année a été marqué par la tenue d’une session spéciale, organisée du 13 au 18 juillet au profit des candidats ayant été exclus pour cause de retard lors de la session ordinaire.
Cette session exceptionnelle, organisée sur instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a concerné 104.036 candidats dont 10.082 scolarisés et 93.954 libres. Il ne reste donc plus que quelques heures avant la délivrance. Klaxons et fumigènes seront certainement au rendez-vous! Au même titre que les cortèges de nouveaux bacheliers qui feront concurrence à ceux des mariages…

Lexpressiond / Par 

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]