La romancière Dihya Lwiz s’éteint à l’âge de 32 ans

La romancière Dihya Lwiz s’éteint à l’âge de 32 ans

La jeune romancière Dihya Lwiz de son vrai nom Louiza Aouzelleg est décédée, vendredi, à Béjaia à l’âge de 32 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Selon d’autres sources, l’auteure est morte des suites d’un cancer.

Née en 1985 à Béjaïa, Dihya Lwiz avait composé son premier poème à l’âge de 13 ans, avant de s’intéresser plus tard au roman, à l’âge de 16 ans.

Elle compte à son actif deux romans en langue arabe publiés respectivement en 2012 et 2013.

La défunte qui a participé à un recueil de nouvelles en Tamazight ayant regroupé 11 auteurs amazighs originaires des différents pays d’Afrique du nord, accorde une place particulière à la femme dans ses écrits.
Titulaire du prix Mohamed Dib du roman en Tamazight en 2016, Louiza Aouzelleg a participé à plusieurs manifestations litérraires en Algérie et ailleurs, notamment aux Emirats arabes un

 Huffpostmaghreb

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]