Acquisition d’appartements ou de maisons individuelles : L’offre alléchante de la CNEP

Acquisition d’appartements ou de maisons individuelles : L’offre alléchante de la CNEP

Les bénéficiaires de ces crédits sont tenus de garantir qu’ils sont aptes à rembourser la totalité de la somme sur une période précise.

La Caisse nationale d’épargne et de prévoyance-Banque (Cnep) projette d’octroyer prochainement, à travers ses agences, des crédits «halal» destinés à l’acquisition de villas. C’est du moins ce qu’a annoncé sa directrice marketing, Bahia Kasioui dans des déclarations faites au journal Ennahar. Ainsi, elle fait savoir qu’il sera possible de bénéficier de prêts bancaires sans intérêts, pour les désireux d’acheter des maisons individuelles ou des villas.

Et ce, sans tenir compte du secteur auquel elles appartiennent, qu’il soit privé ou public, avec un taux de financement atteignant jusqu’à 90% de la somme globale du logement. Elle a expliqué que cette opération faciliterait aux clients d’acquérir des maisons et des villas (anciennes ou neuves), construites par des particuliers ou des entreprises publiques, telles que l’Office de promotion et de gestion immobilières (Opgi). La responsable souligne que la banque s’occupera de financer le logement à travers un crédit non plafonné, couvrant, comme déjà spécifié, 90% du total du prix. En ce qui concerne les tranches d’âges pouvant bénéficier de ce prêt, Bahia Kasioui a indiqué qu’elles vont de 21 ans à 70 ans. A condition d’avoir une entrée d’argent et des documents qui le confirment à l’instar d’une fiche de paie. La chargée du marketing a toutefois signalé que la banque achètera elle-même les logis qui ne serviront pas à des fins d’ordre professionnel.

 

Une fois achetée, la maison sera donc louée au client sur une période s’étalant de 2 à 30 ans. Le nombre d’agences qui se chargeront de l’octroi du crédit seront dans un premier temps au nombre de 33. Par la suite, la même procédure sera généralisée pour le reste des agences. Elle a encore précisé qu’une fois la procédure engagée, la banque ne sera pas en mesure de renoncer à ce bien immobilier. Et ce, jusqu’à ce qu’assez de capitaux soient réunis. Ce qui se fera par le biais de la location et du prix préalablement fixé pour.

 

Dans le même sillage, la directrice du financement des projets immobiliers, Souhila Kourta, a indiqué que les bénéficiaires de ces crédits sont tenus de garantir qu’ils sont aptes à rembourser la totalité de la somme sur une période précise. C’est donc la raison pour laquelle ce type de procédure s’appuiera dans son application sur deux facteurs essentiels, à savoir, le salaire mensuel moyen et l’âge de la personne voulant disposer d’un prêt. Il faut savoir d’un autre côté, que plus la contribution personnelle du bénéficiaire est conséquente, plus le taux de paiement mensuel sera réduit. Selon la même source, les noms des 33 agences répertoriées à travers le territoire national, qui accorderont les prêts halal sont déjà connus.

Lexpressiondz

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]