Clichy-la-Garenne : l’auteur du tract appelant à tuer les juifs était un militant anti-islam

Clichy-la-Garenne : l’auteur du tract appelant à tuer les juifs était un militant anti-islam

La prudence devrait être de mise quand, comme Rémi Muzeau, on porte une écharpe tricolore, au risque de passer pour un élu irresponsable et incendiaire, embrasant les esprits dans sa bonne ville de Clichy-la-Garenne…

Alors que tous les projecteurs étaient braqués sur cette cité des Hauts-de-Seine, théâtre d’une manifestation rassemblant une centaine d’élus contre les prières de rue qui y sont organisées, faute de disposer d’un lieu de culte musulman digne de ce nom, le maire (LR), très sollicité par les médias attirés comme des mouches, a manqué cruellement de circonspection sur LCI.

 

Invité pour évoquer ces prières de rue, source de crispations à l’échelle locale, l’édile en a profité pour dénoncer, à juste titre, des tracts odieux distribués dans sa commune, appelant au meurtre contre la communauté juive, mais sans avoir cru bon de vérifier leur provenance et, pire encore, en accusant implicitement les fidèles musulmans d’en être les auteurs.

 

« Il y a eu des prêches en arabe, des prêches avec des appels au meurtre. Cela a été mis sur les réseaux. Il y a eu aussi des documents qui ont été mis dans la rue, qu’on a récupérés, avec des phrases terribles qui disaient : ‘Si vous rencontrez un juif, tuez-le !’ », a-t-il déclaré de manière fracassante. De quoi faire frémir dans les chaumières en alimentant l’idée pernicieuse, déjà passablement répandue, selon laquelle les citoyens musulmans sont décidément très méchants et  l’islam est insoluble dans la République…

 

Dès le lendemain, on en apprenait plus par le Figaro : « Le 13 octobre dernier, des tracts d’un certain ‘Mrap’ (Mouvement pour le respect et l’adoration du Prophète) ont été récupérés après la prière sur les trottoirs. (…) On peut y lire notamment, sous le sous-titre ‘Mécréants’ : ‘Vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix’ ».

 

Rémi Muzeau, l’élu de proximité par excellence, aurait été bien avisé de redoubler de vigilance sur les plateaux de télévision et de ne pas céder à la frénésie politico-médiatique ambiante qui, systématiquement, fait du musulman le coupable idéal.

 

En effet, le mystère des tracts anonymes de Clichy-la-Garenne a fini par livrer tous ses secrets, à l’issue des investigations menées par Le Figaro et Libération. Contrairement aux conclusions hâtives et préjudiciables pour la paix sociale, leur auteur serait en réalité un homme non musulman d’une soixantaine d’années, islamophobe patenté, indiquant avoir « une activité militante antifasciste » et voulant « dénoncer le caractère multicriminel du Coran ».

 

Même si le mal est déjà fait dans l’opinion, on ne peut qu’espérer que des enseignements seront tirés de ce nouvel emballement politique déplorable. En attendant, l’Union des associations musulmanes de Clichy-la-Garenne n’a pas tardé à agir en conséquence : ses responsables ont porté plainte contre le maire de la ville pour  pour “diffamation et incitation à la haine raciale” , à la suite de ses propos sur LCI.

Oumma

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]