Pour le ministre de la communication, Anes Tina “n’est motivé que par le gain”, le youtubeur réplique

Djamel Kaouane semble moins tolérant que son collègue Noureddine Bedoui. Si le ministre de l’Intérieur estimait à la Radio chaîne III que la vidéo “Rani Za3fan” Anes Tina “était juste une manière de s’exprimer”, le ministre de la Communication a estimé que le youtubeur était principalement motivé par le gain. Une déclaration à laquelle Anes Tina a rapidement rétorqué.

 

Dans une vidéo postée le 17 novembre, Anes Tina a sévèrement critiqué le pouvoir, pointant du doigt la responsabilité des respoonsables dans la situation économique et sociale que vivent actuellement les Algériens. Sur Youtube, le podcast, 72H après sa publication, cumule déjà presque 4 millions de vues.

Le ministre de la communication, Djamel Kaouane, relayé lundi 20 novembre par la chaîne de télévision Ennahar (vidéo ci-dessus), a réagi au podcast de Anes Tina. Et contrairement au ministre de l’Intérieur, qui estimait que cette vidéo était “une manière de s’exprimer de la part des jeunes”, M. Kaouane a estimé que la démarche de Anes Tina était motivée principalement par le gain.

Le ministre de la communication a ainsi déclaré que le youtubeur est, certes, libre de s’exprimer. Mais “à la fin de ce spectacle (…) il y a la mention “cliquer”, et cela, c’est des sous. Youtube paiera ce monsieur, et c’est ce qu’il ne dit pas”, a-t-il déclaré à la presse.

De son avis, “il est encore une fois question de rente, et cela, il ne le dit pas aux Algériens”.

Les déclarations de Djamel Kaouane ont vite fait réagir Anes Tina. Dans une autre vidéo relayée sur Youtube, il a ainsi affiché publiquement les statistiques que génèrent ses podcasts, y compris les statistiques financières. Ses vidéos ne sont ainsi pas monétisées, ne générant aucun sous.

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]