Algérie vs Arabie saoudite: vive polémique autour d’une banderole brandie par des supporters algériens

Algérie vs Arabie saoudite: vive polémique autour d’une banderole brandie par des supporters algériens

La polémique fait rage entre l’Algérie et l’Arabie saoudite depuis que des supporters algériens ont commis un crime de lèse-majesté aux yeux de la monarchie wahhabite fortement courroucée : ils ont osé brandir chez eux, dans les tribunes d’un stade, une bannière de protestation contre la dangereuse alliance scellée entre les Saoud et les Etats-Unis, sacrifiant le statut inviolable de Jérusalem sur l’autel d’intérêts communs et d’ambitions hégémoniques.

Déclenchant l’ire royale, la banderole de la saine contestation représentait le président américain et le roi Salman comme les « deux faces d’une même pièce », avec en fond d’image l’incrustation du Dôme du Rocher, l’ensemble mettant en exergue deux phrases percutantes qui ont manifestement appuyé là où ça fait mal : « two faces of the same coin », et « La maison (La Mecque) est à nous, Jérusalem est à nous ».

Samy Ben Abdallah Salah, l’ambassadeur d’Arabie saoudite en poste à Alger, a été immédiatement chargé de faire toute la lumière sur cette affaire, promettant de débusquer et de sévir contre les empêcheurs algériens de judaïser Jérusalem en rond.

« Nous prendrons les mesures nécessaires contre les porteurs de cette banderole »,  a tempêté ce dernier, comme s’est empressé de le rapporter le journal saoudien « Sabq », en oubliant un peu vite que les Algériens ne sont pas les sujets de son royaume.

Oumma

 

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]