Article [Choc] L’entité sioniste détourne 78 % de l’aide humanitaire destinée au Palestiniens

Article [Choc] L’entité sioniste détourne 78 % de l’aide humanitaire destinée au Palestiniens

La prospérité israélienne vient des nombreuses aides financières américaines notamment ou encore celles de la communauté juive mondiale qui se fait un devoir de partager une partie de ses avoirs avec la maison mère.

Mais l’entité sioniste est gourmande, après avoir confisqué et spolié les terres palestiniennes, il fallait trouver des ressources financières pour construire les nombreuses colonies et pourvoir à leurs besoins quotidiens.


Peupler le pays en s’adonnant à une construction massive demande énormément d’argent et malgré les milliards de dollars qui tombent dans son escarcelle chaque année, l’entité sioniste en veut toujours plus et à force de chercher il semble avoir trouvé une manne non négligeable pour arrondir ses fins de mois.

Dans un rapport édifiant, Shir Hever un économiste israélien dénonce la mainmise de l’entité sioniste sur l’aide internationale. Obligeant toutes les aides humanitaires à passer à travers ses filets, il est plus aisé à l’entité sioniste de se servir comme bon lui semble et il ne se gêne pas. D’après Hever, 78% de l’aide humanitaire destinée aux Palestiniens finissent dans les caisses de l’entité sioniste sous forme de « détournement » et « réaffectation ».


Il s’agit de plusieurs milliards détournés à la solde des israéliens, une aide qui provient de la communauté internationale, flouée par la ruse sioniste. Une manne financière qui aide l’entité sioniste à accentuer la pression sur les Palestiniens qui sont empêchés de gagner leur indépendance financière. Les généreux donateurs deviennent dès lors des complices « involontaires » de l’occupation.

L’entité sioniste pas du tout inquiété pour son comportement violent à l’égard de la population civile palestinienne vaque tranquillement à ses occupations, les dépouillant avec sérénité sans crainte d’être condamné par ses amis occidentaux.

Mais la convoitise de l’état voyou ne s’arrête pas là car il compte bien se servir partout où il en a la possibilité et c’est tout naturellement que les Palestiniens n’ont d’autres choix que de se fournir « israélien ». Les firmes israéliennes ont gagné des fortunes sur le dos des populations occupées, les produits laitiers Tnuva par exemple ont le monopole du marché et génèrent un chiffre d’affaires de 60 millions de dollars par an. Il est quasi impossible aux Palestiniens de passer outre un fournisseur israélien, les blocus et restrictions imposés sont tels que tous les maillons de la chaîne sont contrôlés unilatéralement par les autorités israéliennes.


D’autres entreprises se sont développées de manière fulgurante et pour cause, le cimentier Nesher contrôle 85% des constructions, l’entité sioniste détruit et ses entreprises sont là pour veiller au grain. Et lorsque ce sont les européens qui se chargent de construire de nouvelles habitations aux Palestiniens, l’entité sioniste s’empresse de les détruire etc…

Mais que fait l’Europe ou encore la communauté internationale direz-vous ? Pourquoi s’emploient-ils à garnir les comptes de l’état hébreu, sachant que l’argent finira inévitablement dans dans ses poches ?
Bien que conscients de la situation, personne n’ose vraiment élever la voix et acquiesce à l’hégémonie israélienne dans la région.


L’ étude Hever s’achève sur une petite note d’espoir qui indique que l’entité sioniste s’est finalement piégé en devenant lui-même tributaire des donations destinées aux Palestiniens.

Un faible espoir dont il ne faut pas beaucoup attendre au vu de la place que s’est attribué l’entité sioniste sur la scène internationale. A force de crier au loup, Israël s’est forgé une solide réputation de victime qui ne peut souffrir d’aucune critique à son encontre.

Alnas

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]