Centre de rétention d’Archidona en Espagne / Mort énigmatique d’un harag algérien

Centre de rétention d’Archidona en Espagne / Mort énigmatique d’un harag algérien

Un Harraga algérien a été retrouvé mort dans le centre de rétention d’Archidona à Malaga en Espagne. L’homme âgé de 36 ans a été retrouvé pendu dans sa cellule. Cet événement tragique a provoqué un véritable séisme en Espagne. Des ONG des droits de l’homme réclament la tête du ministre espagnole de l’intérieur Juan Ignacio Zoido.

Le malheureux a été trouvé pendu avec un drap alors qu’il était très malade, a rapporté le journal espagnol Deia.com ce samedi.

Pour le moment, aucun détail n’a filtré sur l’identité de la victime ni sur les circonstances de sa mort. Plusieurs ONG des droits de l’homme ont crié au scandale d’autant plus qu’elles ont émis plusieurs rapports, ces derniers temps, reflétant des conditions de vie déplorables et inhumaines.

La sonnette d’alarme a été tirée à plusieurs reprises ces derniers mois par ces associations. Plusieurs d’entre-elles ont regretté le fait que les immigrés clandestins présents dans ce centre, suite à l’explosion du nombre de Haragas algériens depuis le moi de novembre dernier, soient encadrés par des brigades anti-émeute et non par un personnel qualifié. Plusieurs cas de violence ont été, d’ailleurs, signalés.

Depuis 24H, ces ONG espagnoles réclament la démission du ministre de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido, désigné comme responsable indirect de cette mort énigmatique qualifié de « suspecte ».

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]