Le Maroc et la Tunisie s’activent pour détourner les touristes chinois qui veulent venir à Alger

Le Maroc et la Tunisie s’activent pour détourner les touristes chinois qui veulent venir à Alger

Le 16 février prochain, le vol Pékin-Alger assuré par la compagnie nationale Air Algérie transportera plus de 200 touristes chinois qui ont fait leurs réservations pour découvrir les trois pays du Maghreb : l’Algérie, Tunisie et Maroc, a-t-on appris de plusieurs sources sûres.  

C’est une opération stratégique pour Air Algérie qui a conclu un accord avec l’un des plus importants tours opérateurs chinois pour assurer le transport de ces touristes. CTRIP est effectivement parmi les plateformes de réservations les plus utilisées en Chine.  Les utilisateurs chinois se rendent sur cette plateforme pour réserver des billets de train ou d’avion, une chambre et des tours guidés.

Et pour partir à la découverte du Maghreb, c’est Air Algérie qui transportera ces touristes chinois. La compagnie algérienne dispose d’un précieux atout  incontournable : elle est la seule compagnie maghrébine qui dessert Pékin. Ni la RAM du Maroc ni Tunisair de la Tunisie n’ont été autorisées à faire atterrir leurs avions sur l’aéroport de Pékin.

Les touristes chinois en partance pour le Maghreb achèteront uniquement les billets d’Air Algérie. Sauf que ces touristes, qui représentent une manne financière importante, vont davantage dépenser leur argent en Tunisie et au Maroc qu’en Algérie ! Et pour cause, en raison de l’absence d’une infrastructure hôtelière digne de ce nom et de circuits touristiques conformes aux normes internationales, les touristes chinois ne séjourneront pas longtemps à Alger.

En plus, certains de ces touristes ne feront que transiter par Alger pour la simple et bonne raison que les deux pays voisins, la Tunisie et le Maroc, ont supprimé le visa pour les ressortissants chinois. En effet, les visas ont été supprimés pour les ressortissants chinois depuis le 1er juin 2016. Et depuis février 2017, la Tunisie a supprimé également le visa pour les touristes chinois. Et dans les ambassades de ces deux pays voisins, les offices nationaux de tourisme sont bien représentés et leurs activités sur le terrain sont de plus en plus importantes.

Quant à l’Algérie, elle ne fait pratiquement aucun effort pour draguer les touristes chinois lesquels tirent la croissance mondiale du tourisme. Au cours du premier semestre 2017, le nombre total de voyages à l’étranger à partir de la Chine continentale a atteint les 62,03 millions, enregistrant une croissance annuelle de 5 %, selon les données publiées en août par l’Office national du tourisme de Chine (ONTC). En 2017, les touristes chinois ont dépensé 315 milliards de dollars (267 milliards d’euros) sur les voyages à l’étranger !

Une incroyable manne financière dont l’Algérie ne tire aucun profit alors qu’elle entretient des relations stratégiques avec Pékin. Alger est l’une des rares capitales africaines liées directement à Pékin via une liaison aérienne régulière. Et en dépit de tous ces privilèges, l’Algérie se laisse “subtiliser” les touristes chinois par la Tunisie et le Maroc. Un véritable gâchis.

Algeriepart /Abdou Semmar

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]