Avec deux nouveaux sous-marins, l’Algérie en phase de devenir une puissance méditerranéenne

Avec deux nouveaux  sous-marins, l’Algérie en phase de devenir une puissance méditerranéenne

La flotte des sous-marins de la Marine nationale sera bientôt renforcée à la faveur de la réception « prochaine » d’un cinquième sous-marin de conception russe.

« La marine algérienne est sur le point de réceptionner son cinquième sous-marin russe de classe Kilo 636, dont la construction s’est achevée, il y a quelques semaines, à Saint- Petersburg en Russie », a révélé mercredi le site spécialisé Menadéfense.  Á cet effet, précise-t-on de même source, le 4 avril dernier, deux bâtiments de la Marine nationale, ont quitté le port d’Oran à destination de la Russie pour « escorter la nouvelle acquisition ».

Un sixième sous-marin en été

« Le cinquième sous-marin de la classe Kilo 636 sera suivi du sixième qui est presque achevé et qui va entamer sa campagne d’essais en mer pour une livraison prévue dans quelques mois », a annoncé le site.  Ainsi, une fois réceptionnés et opérationnels, ces sous-marins, feront de la Marine algérienne l’une des plus redoutée de la Région Méditerranéenne sachant que, selon les spécialistes,  les sous-marins en question, sont « capables d’effectuer des missions en mer et d’engager des cibles à l’intérieur des terres grâce à ces missiles de croisières embarquées ».

Il convient de souligner que la décision d’acquérir ces deux sous-marins supplémentaires avait été prise après la visite du chef d’État-major de l’Armée nationale populaire Ahmed Gaïd Salah à Moscou, en 2013.  Menadéfense assure également que deux autres submersibles feraient également l’objet d’un nouveau contrat pour des livraisons à l’horizon 2020-2022, probablement pour remplacer les sous-marins de première génération Kilo 877 EKM.  C’est dire que l’Algérie ne compte pas freiner le développement de son armée ayant d’ailleurs fait de l’ANP, la 23ème plus puissante au monde et 2e après l’Égypte dans la région MENA, selon le classement du site Global Firepower pour cette année 2018.

L’armement algérien sous la loupe…marocaine

Cette  puissance et classement  ne semblent pas être du goût du Maroc dont les responsables demeurent « hantés »  par « la frénésie dans l’achat des armes » de l’Algérie.  En effet l’annonce de l’acquisition par l’Algérie de son 5ème sous-marin est décortiquée par la presse marocaine comme étant une « menace » pour le Royaume.

Les relais du Makhzen sont allés même jusqu’à affirmer qu’à « l’évidence, ce qui est visé par cette course algérienne à l’armement, c’est le Maroc ». « Alger ne fait d’ailleurs aucun mystère de son hostilité envers son voisin de l’ouest, qu’elle n’a eu de cesse de traiter d’ennemi extérieur », lit-on en effet  sur LE 360. Aussi le média marocain, se dit, pas trop convaincu de la lutte contre le terrorisme avancé comme argument, par l’institution militaire, comme « pour justifier » « cette course à l’armement ».  Devrait-on de ce fait « guider » nos  confrère de la presse marocaine ? Quoi qu’il en soit, quoi qu’on dise, il serait difficile, voire impossible de faire admettre aux « voisins de l’Ouest » qu’un fusil algérien n’est jamais pointé dans une mauvaise direction sauf en retour.

Dmalgerie / By Yacine Houali

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]