Des passagers debout à bord d’Air Algérie !

Dans un jugement rendu il y a plusieurs jours et passé inaperçu dans une affaire opposant Air Algérie à des passagers « victimes » d’overbooking sur un vol entre Alger et Montréal, un juge de la cour du Québec estime que cette situation est le résultat « d’incompétence et d’erreurs ».
Les six membres de la famille Merbouche sont qu’il n’y a pas assez de sièges et que seule une partie du groupe peut embarquer à cause d’une surréservation. Sur insistance du groupe, l’employé à l’enregistrement finit par leur remettre, à la dernière minute, des cartes d’embarquement dont trois avec la mention « jumpseat » (strapontin). Le long des 9 heures de vol, « les trois membres de la famille qui n’avaient pas de sièges assignés alternaient entre les couloirs où ils se tenaient debout et les sièges d’appoint”.
Reflexiondz
Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]