« Que Dieu donne la victoire aux enfants d’Israël » : l’incroyable tweet d’un businessman saoudien

« Que Dieu donne la victoire aux enfants d’Israël » : l’incroyable tweet d’un businessman saoudien

Au lendemain des violences israéliennes contre les manifestants à Gaza, un homme d’affaires et consultant saoudien, Khalid Ashaerah, a twitté une violente attaque contre les Palestiniens.

raduction : « Que Dieu donne la victoire aux enfants d’Israël, leur ennemi est le nôtre. Mon Dieu, exile-les et humilie-les, si parmi les Palestiniens, certains ont vendu leur terre puis dénoncé eux-mêmes cette vente, trahi les musulmans pour le compte des adorateurs du feu, puis touché l’honneur des musulmanes et assassiné des musulmans en Syrie. Ceci est ma prière durant ce Ramadan »     

Et le businessman saoudien, qui se présente comme directeur du « groupe international Khalid Ashaerah pour la gestion des projets et des marques commerciales », ne s’arrête pas là. Dans la discussion qui s’ensuit sur twitter, il ajoute : « Mes tweets expriment mon opposition au soutien du gouvernement saoudien aux Palestiniens depuis 70 ans. Un soutien qui ne reçoit que déni, diffamation et drapeau saoudien brûlé. Jusqu’à quand devrions-nous les supporter ? »

« La cause palestinienne n’est pas sacrée, les sujets sacrés sont connus de tous. Eux [les Palestiniens], sont un groupe qu’on appelait ”le peuple palestinien”, mais qui sont devenus des mercenaires assassins de musulmans. »

Dans un échange avec une twitto se présentant comme Palestinienne, et qui lui reproche ses positions, Khalid Ashaerah répond : « De quelle ordure parlez-vous alors que vous brûlez les portraits du roi et du prince héritier qui sont votre plus grand soutien politique et financier depuis l’occupation de votre pays ! Vous savez bien que votre chair et vos formes, qui vous font ressembler à des êtres humains, ne sont que le résultat des biens de notre pays. Vous êtes ingrats avec ceux qui vous aident et vous assassinez les Syriens, les Libanais, les Égyptiens, les Irakiens, etc. »

Une campagne s’est ensuite déclenchée sur Twitter, appelant les autorités saoudiennes à arrêter l’homme d’affaires.

Middleeasteye / MEE

 

 

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]