Mafia des plages / Les « loueurs » de parasols font une première victime

Mafia des plages / Les « loueurs » de parasols font une première victime

Cela s’est passé vendredi. Un père de famille s’est fait agresser à l’arme blanche au niveau de la plage de Coralès, située sur la commune de Bousfer, dans la wilaya d’Oran, pour avoir « osé » installer son propre parasol.

Accompagné de son épouse et de ses enfants, ce dernier s’est installé dans un coin paisible de la plage, avant qu’un jeune, avec un ton menaçant, lui demande de remballer son équipement et de louer une table et un parasol à 1200 DA.

Refusant de plier au dictat des voyous, le père de famille s’est vu asséner plusieurs coups de couteau, avant de tomber par terre. La victime a survécu, mais les coups assénés ont causé de sérieux dégâts.  La police a déclenché une enquête afin de mettre la main sur l’agresseur.

Les citoyens avertis ont certainement eu vent des promesses du ministre de l’Intérieur Noreddine Bedoui, qui a assuré le 9 juin dernier que ce type de pratiques disparaitra des plages cet été. Le premier « flic » du pays avait promis que les estivants sont libres de ramener avec eux leur propre équipement.

Dans l’absence d’une application réelle des directives proférées par la tutelle du ministère de l’Intérieur, les citoyens qui prendront les promesses du ministre pour argent comptant, le feront au péril de leur vie. Le cas de ce père de famille en est l’exemple. Ce problème qui refait surface chaque été depuis des années risque de perdurer en faisant plus de victimes. Il est donc urgent de se défaire des discours et passer à l’acte.

Elyas Nour / Algerie-focus

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]