Le ministère des Moudjahidine bloque le film sur Ben M’hidi

Le ministère des Moudjahidine bloque le film sur Ben M’hidi

Le secteur de la Culture reste le parent pauvre du développement de notre pays. Après les menaces du terrorisme, voilà que la censure officielle revient avec force. Après le blocage du film sur Krim Belkacem qui avait englouti des milliards sas qu’il ne soit réellement distribué, voilà que le ministère des Moudjahidine oppose son veto à une nouvelle création artistique.

 

Ainsi, le réalisateur et producteur Bachir Derraïs a reçu une notification du ministère des Moudjahidine pour lui annoncer son refus d’agréer la version finale du film sur Larbi Ben M’hidi. La raison ? Le ministère des anciens combattants qui n’a contribué qu’à hauteur de 28% dans le financement du film, a indiqué qu’il avait de sérieuses réserves sur certains passages du film, sans indiquer davantage de précisions.

 

Il semblerait qu’il s’agit d’une scène où on voit l’ancien chef historique de la wilaya 5 (Oranie) se disputer avec d’autres dirigeants de la Révolution. Pourtant, il ne s’agit avant tout que d’une fiction construite autour de la vie d’un des dirigeants les plus emblématiques de la révolution algérienne.

 

Pour rappel, cela fait des années que Bachir Derraïs travaille sur le film. Pour avoir l’autorisation de commencer le tournage, il a dû se surpasser et accepter d’énormes compromis au profit des autorités.

 

Le réalisateur a posté sur sa page Facebook qu’il ne fallait pas « réagir » tout de suite en attendant de voir clair. Mais cette interdiction rappelle le parcours de combattant du film sur Krim Belkacem. La production cinématographique a été bloquée durant de longues années à cause de la présence de plusieurs scènes où Abane Remdane a été représenté. Puis, à un moment, les responsables du ministère des Moudjahidine n’avaient pas apprécié l’utilisation d’un sous-titre en langue kabyle !

 

Cela prouve enfin que la production cinématographique est toujours soumise à la censure officielle. La création, elle, peut toujours attendre !

Algeriepart

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]