« 500 000 Algériens » se soignent tous les ans à l’étranger

« 500 000 Algériens » se soignent tous les ans à l’étranger

L’Algérie avec ses milliards de dollars engrangés de la rente pétrolière a été incapable de fonder un secteur de santé viable. Pire, il est l’un des plus moribonds des secteurs.

 
Dans un document rendu public, la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme dresse un tableau particulière sombre du secteur de la santé dans le pays.

 

La LADDH parle de réformes imaginaires. Les ministres changent et les résultats demeure toujours calamiteux, s’indigne-t-elle. Elle avance des chiffres qui donnent froid dans le dos. 82 milliards de dollars ont été injectés dans le secteur de la Santé. Une somme qui donne le tournis. Pour quel résultat ?

Pourtant le manque de médicaments, l’absence de soins rigoureux et la saleté caractérisent la plupart des établissements hospitaliers.

 
Les hôpitaux sont devenus des antichambres de la mort, poussant ceux qui ont les moyens à des soins dans des cliniques privées. Et pour les plus introduits dans les rouages du régime, il reste l’étranger.

LONG avance le chiffre de 500 000 Algériens qui se soignent dans les hôpitaux européens tous les ans. Le simple citoyen aura remarqué d’ailleurs que tous les anciens ministres, généraux et autres grosses pontes du régime décédés ces dernières années, l’ont été eu Europe. Les derniers en date sont Mourad Medelci et le général Guenaïzia. Pour le moindre des bobos, on prend un billet et on sollicite une prise en charge de la CNAS.

Au-delà, la fuite des médecins qui préfèrent quitter le pays est l’autre drame de l’Algérie. Près de 10 000 médecins algériens se seraient installés en France, selon plusieurs médias. 4000 comptent quitter le pays en 2019, selon le syndicat de la profession.

Lematindalgerie

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]