Ministère du Commerce: «La viande d’âne était destinée aux étrangers!»

Ministère du Commerce: «La viande d’âne était destinée aux étrangers!»

Le scandale de la viande de l’âne est de retour. Les viandes asines (d’âne) ou mulassières sont autorisées à l’importation dans la nouvelle liste des marchandises soumises au droit additionnel provisoire de sauvegarde.

Une nouvelle mesure qui a provoqué l’indignation et la peur des citoyens.

En effet, le ministère du Commerce algérien a rendu publique, aujourd’hui 29 janvier, la liste des nouveaux produits autorisés à l’importation. Sur cette liste figure étrangement la viande d’âne.

La nouvelle liste publiée aujourd’hui, mardi 29 janvier, dans le journal officiel no. 06, mentionne que « les viandes chevalines, asines ou mulassières fraîches, réfrigérées ou congelées » sont autorisés à l’importation.

Une grogne populaire a éclaté, les Algériens n’ont pas pu imaginer qu’il s’agissait de la viande d’âne dans leurs assiettes !

A cet effet, le ministère du Commerce et par la voix de son représentant Meftah Samir, a dévoilé que les autorités nationales ne permettront jamais l’importation de ce type de viandes.

«Il n’existe aucune opération de domiciliation bancaire pour importer la viande d’âne. En plus, ce sont des allégations infondées parues sur les réseaux sociaux. Nous annonçons officiellement qu’aucune viande d’âne n’a été importé, ni avant ni maintenant », a-t-il rassuré.

«C’est impossible que les autorités algériennes autorisent l’importation de ce type de produits pour la consommation humaine , tout ça n’est que des allégations .Mais si y a des importations avec des quantités définies, l’importateur devait être identifié et cette importation soit soumise à une autorisation préalable ».

Karima Khellas/  Echoroukonline/ Rachel Hamdi

 

Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]