Rachid Nekkaz fait le plein à Oran

Rachid Nekkaz fait le plein à Oran

Après sa mauvaise expérience vécue à Tlemcen dimanche dernier, ville où il a failli se faire lyncher par une foule en furie, Rachid Nekkaz était avant-hier à Oran où, pour l’occasion, un accueil triomphal lui a été réservé par une impressionnante foule, composée essentiellement de jeunes, qui l’ont accompagné sous les vivats, et aux cris de «Rachid président !», jusqu’au siège de la mairie.

«Jich Chab ma3k ya Rachid», «Nekkaz Hamraoua khaoua khaoua», tels étaient les slogans scandés par les supporters de Nekkaz, qui se sont agglutinés, par la suite, à l’intérieur de la mairie.

Ce dernier d’ailleurs n’a pas caché sa joie, et à l’aide de son téléphone portable, il a immortalisé la séquence avant de la diffuser sur les réseaux sociaux.

«Regardez Oran», dit-il en prenant à témoin les internautes. Il a par la suite invité la nombreuse assistance à signer les formulaires à même de lui permettre de se présenter, en bonne et due forme, aux élections d’avril prochain.

Mais il faut reconnaître que l’engouement des jeunes à l’endroit de Nekkaz n’est pas nouveau : contrairement aux autres candidats, partout où il va, Rachid Nekkaz suscite une réaction quasi spontanée de la population, essentiellement chez les jeunes.

Un accueil presque similaire lui a été réservé dans de nombreuses communes de Relizane, ainsi que dans d’autres wilayas de l’Ouest, à l’image de Témouchent. Certains, d’ailleurs, pointent du doigt «le mépris bête et méchant» de l’élite à son endroit et espèrent qu’il soit mieux considéré à l’avenir, notamment dans le rang des démocrates.

Ces derniers, rappelons-le, le tiennent en suspicion pour certaines de ses positions, jugées un tant soit peu populistes, notamment ses sorties «farfelues» en France, il y a quelques années de cela, quand il défendait coûte que coûte le port de la burka.

AKRAM EL KÉBIR

 
Related articles
[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]